Jean-Robert Franco « Toujours à propos de Nice ».

La galerie de l’hôtel Jules & Jim (Paris 3e) accueille le photographe Jean-Robert Franco pour une série consacrée à la ville de Nice et sa célèbre baie des Anges qui fascinent toujours autant.

La lumière si particulière est sans doute la raison pour laquelle de nombreux artistes y trouvèrent refuge tel que Matisse qui écrit en 1917 « Finalement je décidai de quitter la ville. Le lendemain le mistral chassait les nuages, il faisait un temps magnifique. Quand j’ai compris que chaque matin je reverrais cette lumière, je ne pouvais croire à mon bonheur. Je décidai de ne pas quitter Nice, et j’y ai demeuré pratiquement toute mon existence »

C’est Nice… On reconnaît le ciel et la lumière, blanche au-dessus de la mer, bleu de cobalt au-dessus des collines qui cernent la ville.

Et aussi, mais presque par hasard, à la manière des paysages miniatures que l’on aperçoit derrière l’épaule du sujet dans les peintures de la Renaissance italienne : la baie des Anges, la promenade des Anglais, le palais de la Méditerranée, le Régina ou les toits roses du Négresco, seuls repères connus, reconnus d’un décor obligé. Pour le reste, on s’embarque à l’aventure, tâchant, comme le joueur de puzzle, de déchiffrer l’énigme et de donner une cohérence à un site qui ne se laisse plus reconstituer.

La ville est un leurre, on la porte en soi, comme un rêve d’enfance. Elle n’existe pas. Ou alors elle est multiforme, sans perspectives, fracturée par les détails grossis qui détournent le sens des images perçues. Soumise au jeu des volumes, lignes, couleurs, toute ville devient poignante. Quelque chose de fatal, d’imminent, s’insinue et terrasse sans bruit. Alors on croit voir se dérouler sous le soleil, dans cette lumière crue, toujours très bleue ou très blanche, comme une tranquille tragédie…

Jean-Robert Franco© Jean-Robert Franco

Jean-Robert Franco© Jean-Robert Franco

Jean-Robert Franco est né à Nice, il vit et travaille à Paris. Il se consacre progressivement à la photographie depuis les années 1980. D’abord photojournaliste, il s’oriente progressivement vers une démarche artistique à partir des années 1990 sur les thèmes du souvenir d’enfance, la rêverie, l’intimité et le portrait-nu. Il expose régulièrement à l’étranger : Chicago, Pékin, Corée, San-Francisco, Saint-Pétersbourg, Paris, etc.

Site personnel : http://jrf.actuelart.fr/

Informations pratiques

Jean-Robert Franco
« Toujours à propos de Nice »

Exposition du 9 septembre au 20 octobre 2015

Galerie de l’hôtel Jules & Jim
11, rue des gravilliers
75003 Paris

Horaires d’ouverture :
du lundi au dimanche de 10h à 20h

Lien : www.hoteljulesetjim.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom