La Polka Galerie accueille jusqu’au 21 mai 2016, le travail documentaire du photographe danois, Jacob Aue Sobol.

Avec la série « Arrivals & Departures » initiée en 2012, l’artiste s’est livré à un voyage photographique à bord du Transsibérien. Au fil des 10 000 kilomètres du parcours, entre Moscou et Pékin, le photographe est allé à la rencontre des paysages et des habitants.

Le projet initial devait être l’occasion de photographier le quotidien des voyageurs. Mais Jacob se heurte à un problème : le train est désert. Alors, il tourne son objectif vers les fenêtres, et ce qu’il découvre dehors le fascine : « Ce froid qui fait bouillir mon sang ».

A chaque arrêt, Jacob prend le temps d’explorer les grands espaces, les paysages enneigés, les forêts russes, les déserts de Mongolie et les montagnes chinoises. Il va au contact des hommes et des femmes. « Je souhaite rencontrer les habitants, afin de m’approprier les lieux, même si cela n’est que pour un court instant. »

Jacob Aue Sobol photographie des sœurs jumelles chez elles à Moscou, suit des chasseurs dans les montagnes près d’Oulan-Bator, ou des piétons pressés dans un Pékin effervescent.

Ce voyage est également un périple intérieur, une investigation émotionnelle. Chaque image renvoie l’artiste à ses peurs, à ses sentiments, à ses désirs.

En cherchant à capter l’essence des émotions humaines, le photographe nous offre une leçon de vie et de tolérance. Il transcende les frontières et fait fit de la barrière de la langue pour mieux explorer la condition humaine qui est universelle pour tous les êtres humains.

Couverture : Ulaanbaatar, Mongolie, 2012 © Jacob Aue Sobol

« Quand je photographie, j’essaie d’utiliser le plus possible mon instinct. C’est lorsque les photographies sont irréfléchies et irrationnelles qu’elles prennent vie, qu’elles évoluent pour réellement exister. »
Jacob Aue Sobol

Le projet fait l’objet d’une campagne Kickstarter afin de financer la poursuite du projet : https://www.kickstarter.com/projects/roadofbones/arrivals-and-departures-the-road-of-bones

Jacob Aue SobolHohhot, Chine, 2012

« C’est un voyage que j’ai toujours voulu faire, prendre le légendaire Transsibérien. Je suis né au Danemark, un pays que l’on traverse en cinq heures. Mais la Russie, c’est autre chose : c’est un pays immense ! »
Jacob Aue Sobol

Jacob Aue SobolUlaanbaatar, Mongolie, 2012

« Ce qu’on dit avec les mots est, pour moi, moins fort que ce qu’on exprime avec les yeux, le corps. L’image est sans parole, la rencontre doit l’être aussi. »
Jacob Aue Sobol

Jacob Aue SobolSibérie, Russie, 2012

Jacob Aue SobolSibérie, Russie, 2012

Jacob Aue SobolMoscou, Russie, 2012

Jacob Aue Sobol est né en 1976 à Copenhague, Danemark. Il a travaillé dans les lieux suivants, Groenland, Guatemala, Tokyo, Bangkok et Copenhague. Depuis 2007, il a rejoint l’agence Magnum Photos en tant que photographe nominé. Deux livres de son travail ont été publié et ses images ont fait l’objet de nombreuses expositions à travers le monde et notamment à la galerie Yossi Milo Galler de New York et à la gallrie Diemar/Noble Photography de Londres.

Jacob Aue Sobol a vécu 2 ans au Canada avant d’intégrer en 1998 l’école danoise de photographie documentaire et artistique Fatamorgana. Il y développe le langage photographique qui rythmera ses images de Tiniteqilaaq, un campement situé à l’est du Groenland. Il rencontre à cette occasion une habitante nommée Sabine et s’y installe entre 1999 et 2002 pour y vivre la vie d’un pêcheur et d’un chasseur.

En 2004, il publie Sabine qui retrace sa rencontre avec sa petite amie, sa vie au campement et la découverte de la culture groenlandaise.

À l’été 2005, il embarque avec une équipe de tournage au Guatemala pour documenter le premier voyage pour l’océan d’une jeune fille Maya. L’année suivante, il s’insrtalle un mois avec une famille indigène pour documenter leur vie quotidienne. Ce travail est récompensé par un premier prix du World Press Photo 2006 dans la série Daily life stories.

En 2006, il s’installe à Tokyo pour 18 mois pour son livre I, Tokyo. il est récompensé du prix Leica European Publisher’s Award.

En 2008, Jacob Aue Sobol s’engage à Bangkok aux côtés des enfants qui luttent pour survivre dans les bidonvilles Sukhumvit, en dépit de la prospérité économique croissante du pays.

Site personnel : http://auesobol.dk/

Informations pratiques

Jacob Aue Sobol
Arrivals & Departures

Exposition du 11 mars au 21 mai 2016

Polka Galerie
Cour de Venise
12 rue Saint-Gilles
75003 Paris

Mardi-Samedi, 11h00 à 19h30

Lien : www.polkagalerie.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom