Gabriele Basilico Beyrouth 1991, exposition à l’Abbaye de Jumièges.

Le logis abbatial de l’Abbaye de Jumièges (76) présente une exposition inédite du photographe italien, Gabriele Basilico.

En 1991, il est invité par la Fondation Hariri à photographier la ville de Beyrouth qui sort à peine d’un conflit armé de quinze années entre différentes factions libanaises. Les façades des immeubles ont été éventrées, criblées de balles, de la végétation a pris possession des rues, mais les bâtiments tiennent encore debout. Gabriele Basilico va ainsi consacrer plusieurs semaines à arpenter le paysage urbain, avec une idée en tête : retrouver à travers les ruines la structure du centre-ville, et un principe : ne pas céder à la tentation de dramatiser la représentation des lieux.

Gabriele Basilico© Gabriele Basilico

L’exposition réunit es principales pièces de la première mission de 1991 et présente des planches-contact agrandies qui éclairent la démarche photographique. L’ensemble est complété par un émouvant courtmétrage du réalisateur Tanino Musso qui suit Gabriele Basilico à l’oeuvre dans les rues de la ville, en compagnie des photographes René Burri, récemment disparu, Robert Frank et Fouad Elkoury, impliqués à ses côtés dans cette mission, ainsi que Dominique Eddé qui en a assuré la direction.

Par la suite, Gabriele Basilico est retourné à trois reprises à Beyrouth et a continué de photographier la ville. Une projection reconstitue dans l’exposition ces différentes séquences et invite à un rapprochement avec le tissu urbain tel qu’il était visible en 1991.

Enfin, une salle du logis est consacrée à la commande de la DATAR dont une part importante a été réalisée sur le territoire de la Seine-Maritime.

Gabriele Basilico© Gabriele Basilico

Disparu en février 2013 à l’âge de 69 ans, Gabriele Basilico (né à Milan en 1944) était l’un des photographes doumentaires les plus connus en Europe. Ses champs de recherche de prédilection étaient la ville et le paysage industriel.

Architecte de formation, il a travaillé comme photographe d’architecture pour l’édition, l’industrie et les institutions publiques et privées. En 1984 et 1985, Il participe à la mission photographique de la D.A.T.A.R., initié par le gouvernement français pour documenter la transformation du paysage national contemporain. Il est alors successivement invité à participer à de nombreux projets analogues dans différents pays d’Europe: Italie, France, Allemagne, Suisse, Espagne, Portugal, Hollande, Autriche…

En 1990, il remporte le Grand Prix International du Mois de la Photo en présentant à Paris « Porti di mare », une recherche photographique portant sur différents ports maritimes.

En 1991 il participe au projet photogaphique sur Beyrouth dévastée par la guerre. En 1994 la Fondation/Galerie Gottardo di Lugano lui dédie une importante rétrospective réunissant quinze ans de photographie (1978-1993), exposition itinérante présentée dans les principaux musées européens.

En 1996, le jury international de la VI exposition d’Architecture de la Biennale de Venise, lui attribue le 1er prix pour la photographie d’architecture contemporaine. Au printemps 2000, le Musée Stedelijk d’Amsterdam présente une rétrospective de son travail, en relation avec son dernier livre « Cityscapes », qui illustre, en 330 images, son travail de 1984 à 1999. Il reçoit le premier INU 2000 de l’Institut National de l’Urbanisme pour sa contribution à la documentation de la ville contemporaine à travers la photographie.

Il réalise, en 2001, une vaste campagne, intitulée L.R.19/98, sur les aires abandonnées de la Région Emilie-Romagne, et commence une grande recherche sur l’aire archéologique de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, sujet de l’exposition « Provincia Antiqua » pour les 33èmes Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles. En 2002, il reçoit pour son ouvrage « Berlin » le prix du meilleur livre de photographie de l’année par PHOTOEspagna.

Gabriele Basilico est considéré comme « l’architecte de la photographie ».

Informations pratiques

Gabriele Basilico Beyrouth 1991 Photographies

Exposition du 14 mars au 25 mai 2015
Logis abbatial

Ouvert tous les jours :

de 9h30 à 18h30 du 15 avril au 15 septembre
de 9h30 à 13h et de 14h30 à 17h30 du 16 septembre au 14 avril

Le logis abbatial est ouvert durant les expositions temporaires :

de 10h à 18h du 15 avril au 15 septembre
de 10h00 à 12h30 et de 14h30 à 17h00 du 16 septembre au 14 avril

Tarifs :

Plein 6 euros
Réduit 4 euros

Abbaye de Jumièges
24, rue Guillaume le Conquérant
76480 Jumièges

Lien : http://www.abbayedejumieges.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom