Francis Giacobetti, 33 photos emblématiques aux enchères

0

Le 17 octobre 2017, la maison de ventes aux enchères Artcurial dispersera 33 photos emblématiques de l’un des photographes contemporains les plus importants, Francis Giacobetti.

Créateur d’une grande partie du vocabulaire iconographique des années 1970, 1980 et 1990, Francis Giacobetti a donné naissance à des images emblématiques pour toute une génération.

Le photographe figure parmi les quarante plus grands photographes du XXe siècle au côté de Helmut Newton et Irving Penn mais pour beaucoup de français, il est avant tout l’homme derrière la photographie de l’affiche du film Emmanuelle.

Né en 1939 à Marseille, Francis Giacobetti débute sa carrière en tant que reporter. Il travaille notamment avec Paris Match et le magazine Life.

En 1963, inspiré par Playboy, il crée aux côtés de Daniel Filipacchi le magazine Lui. Le titre rencontre un grand succès au point de devenir un phénomène de société.

Le magazine assoit sa notorié à coup de couvertures provocantes où des stars internationales ou des mannequins se dévoilent comme jamais.

On voit se succéder en première page Jane Birkin, Raquel Welsh ou Jane Fonda. A chaque fois, les images sont signées Francis Giacobetti. Parfois, il réalise même l’intégralité du magazine, utilisant différents pseudonymes. Au fil des numéros, il devient le pape de la photographie de charme, confessant « Le nu est certainement la discipline artistiquement la plus difficile. Je ne l’ai pas choisie, je devais en avoir l’instinct. »

Par ailleurs, il sera l’un des rares, avec Richard Aveclon et Peter Lindbergh à réaliser deux fois le calendrier Pirelli en 1970 et 1971. Son nom est alors associé à deux autres talents français, de la même génération et qui révolutionnent également leur art : Jean-Loup Sieff et Guy Bourdin.

francis giacobetti© Francis Giacobetti
Serge Gainsbourg et Jane Birkin pour le magazine Lui n°131, Gris du cœur, décembre 1974, triptyque, estimation 8 000 / 12 000 €

« J’aime la photographie pourvu qu’elle ne fasse de mal à personne. Avec elle, j’ai volé des centièmes de seconde à des visages, et ces visages ne seront jamais tout à fait ce qu’ils étaient en réalité. Une mère y reconnaît rarement ses petits. Je suis donc un voleur et un menteur, et j’adore ça. […] La beauté m’intrigue. Les quelques millimètres entre un œil, un nez et une bouche qui font toute la différence entre le charme et la photogénie. »

francis giacobetti© Francis Giacobetti
Coca-Cola Blues, New York Studio, magazines Playboy 1972 et Lui 1977, estimation 4 000 / 6 000 €

francis giacobetti© Francis Giacobetti
Jane Fonda sur la plage de Malibu, magazine Lui mars 1969 estimation 4 000 / 6 000 €

francis giacobetti© Francis Giacobetti
Mireille Darc pour le magazine Lui, décembre 1968

Réclamé par les plus grands magazines, le photographe enchaine les projets aux quatre coins du monde et pénètre l’univers de la mode. Sa plus belle collaboration est sans doute celle avec Issey Miyake. Succédant à Irvin Penn, il est le photographe officiel du couturier depuis plus de 20 ans.
Jean-Paul Goude commente « Il y a une femme Giacobetti. C’est une femme bronzée, ensablée, au bord de la plage, photographiée pour des hommes comme un petit pain doré. Elle peut être une duchesse ou une boulangère, on ne sait pas : une femme est une femme ; c’est sa féminité qui est mise en lumière, sa beauté, hors de tout contexte. »

Entre 1980-2000, Francis Giacobetti développe un nouvel univers avec la série Zebra. Dans ces photographies en noir et blanc, des zébrures sont projetées sur un corps diaphane. L’alternance d’ombre et de lumière, déformée par le jeu des formes du corps, crée un registre infini de motifs.

francis giacobetti© Francis Giacobetti
Giacobetti pour ses Zebra, 2016, estimation 4 000 / 6 000 €

Parallèlement, il parcourt le monde pour réaliser une galerie de portraits immortalisant 170 hommes et femmes de talents des XXe et XXI siècles. Il réalise d’abord un portrait en noir et blanc traditionnel, puis photographie à l’aide d’un appareil photo ophtalmologique de son invention, la pupille de son modèle. Francis Bacon, le Dalaï-Lama, César, Fidel Castro ou encore Luciano Pavarotti se prêteront à l’exercice.

francis giacobetti© Francis Giacobetti
Portrait du Da lai Lama, série HYMN, estimation 4 000 / 6 000 €

Exposition

Du 14 au 16 octobre 2017, chez Artcurial à Paris

Vente aux enchères

Le 17 octobre 2017, chez Artcurial à Paris

Les plus belles images de Francis Giacobetti réunies dans un ouvrage à paraitre aux éditions Assouline

Francis Giacobetti n’a pas seulement réinventé le nu, mais tout le processus artistique de la prise d’images, en vidéo comme en photographie. Photographe principal du célèbre mensuel Lui, Giacobetti est aujourd’hui reconnu pour avoir apporté une touche d’élégance dans l’univers du nu.

Son approche peu orthodoxe en matière de techniques, lumières et ombres, lui a valu une place au panthéon des grands de la photographie. Célèbres pour leur aspect à la limite de la photographie et la peinture, les séries de Francis Giacobetti Zébras, Iris, Ibmn, ses portraits de Bacon comme ses procédés ont déconcerté les maîtres de l’art.

francis giacobetti

Giacobetti le livre, sortie 5 octobre 2017 en librairies

Textes de Jérôme Neutres
Editions Assouline
85 euros

Partager

A propos de l'auteur

Auteur : Antony Barroux. Depuis juillet 2006, Pixfan traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
20 Faits Étonnants Sur La Photographie à Découvrir

Voici 20 faits étonnants sur la Photographie que vous ne connaissez sûrement pas. Depuis son invention, qui date officiellement de...

Fermer