Femmes et reporters de guerre
Femmes et reporters de guerre

Femmes et reporters de guerre

0

Femmes et reporters de guerre, un table ronde animée par Josyane Savigneau.

Chaque année a lieu le deuxième week-end d’octobre, le Festival International des Ecrits de Femmes. La 3ème édition qui a eu lieu en octobre dernier avait pour thème « Les Femmes et les guerres ».

Femmes et reporters de guerre, débat avec Florence Aubenas (romancière, reporter de guerre au Monde), Sara Daniel (reporter de guerre, spécialiste du Moyen-Orient au Nouvel observateur), Maria Malagardis (grand reporter, spécialiste de l’Afrique à Libération) et
Marie-Pierre Subtil (ancienne grand reporter au Monde spécialiste de l’Afrique et de la Russie, rédactrice en chef de 6 Mois).

Femmes et reporters de guerreTable ronde Femmes et reporters de guerre

Florence Aubenas

Née en Belgique et diplômée du Centre de formation des journalistes (CFJ), Florence Aubenas travaille pour Le Matin de Paris et Le Nouvel Economiste avant de rejoindre Libération comme grand reporter de 1986 à 2006. Durant cette période, elle couvre de nombreux événements au Rwanda, au Kosovo, en Afghanistan et en Irak, ainsi que plusieurs grands procès, dont le célèbre procès d’Outreau, sur lequel elle publie l’ouvrage d’investigation La Méprise (Seuil, 2005). En 2006, elle rejoint Le Nouvel Observateur.

Enlevée le 5 juillet 2005 à Bagdad lors d’un reportage sur les réfugiés de Falloujah, Florence Aubenas est libérée après 157 jours de captivité. Né d’une immersion de plusieurs mois dans l’univers de la précarité, Le Quai de Ouistreham (éditions de l’Olivier, 2010), lui vaut les prix Jean Amila-Meckert et Joseph Kessel. En 2012, à l’occasion de la première édition du Festival international des écrits de femmes, l’ouvrage fait l’objet d’une lecture par Sabine Haudepin. Florence Aubenas est actuellement reporter de guerre au journal Le Monde.

Sara Daniel

Spécialiste du Moyen-Orient au Nouvel Observateur, Sara Daniel débute sa carrière aux Etats-Unis, après un stage au Washington Post. Au lendemain du 11 septembre 2001, elle couvre l’Afghanistan puis l’Irak comme correspondante du Nouvel Observateur à Bagdad. C’est en Irak qu’elle interviewe Omar Hadid, un des auteurs des premières décapitations d’otage et frère d’armes d’Abou Moussab al-Zarqaoui. De ces expériences au cœur du conflit, elle livre un témoignage saisissant: Voyage au pays d’al Qaida (le Seuil, 2006) est traduit en anglais Voyage to a stricken land (Arcade publishing, 2006).

Au Pakistan, fin 2008, elle rencontre l’un des talibans responsables du guet-apens contre les soldats français en Afghanistan, à Uzbin. En 2008, Sara Daniel crée une maison d’édition de livres de géopolitique, les éditions Delavilla, et y signe Guerres d’Aujourd’hui (2008) ainsi que La Révolte verte, livre d’entretiens sur l’Iran avec Ahmad Salamatian (2010).

Maria Malagardis

La journaliste Maria Malagardis travaille régulièrement pour Libération, Rue89 et XXI. Elle a longtemps couvert l’actualité africaine, du Cameroun au Rwanda (pour le quotidien La Croix) puis en Afrique du Sud comme correspondante de Libération et de la BBC pendant quatre ans. Elle est l’auteure de Rwanda, le jour d’après (Somogy 1995), sur les survivants du génocide rwandais, et de Sur la piste des tueurs rwandais en 2012 (Flammarion). En 2009, elle cosigne avec Eva Joly Des héros ordinaires (Editions Les Arènes), une série de portraits d’anonymes en lutte contre la corruption en Europe. Depuis 2001, elle travaille pour différents magazines réalisant des reportages aussi bien en France qu’à l’étranger.

Marie-Pierre Subtil

Rédactrice en chef de 6 Mois, Marie-Pierre Subtil est diplômée de l’Institut d’études politiques (IEP) de Strasbourg et de l’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille. Journaliste à la télévision au début des années 80, elle intègre par la suite la rédaction du journal Le Monde, où elle passe 22 ans. D’abord orientée sur des dossiers européens, elle se spécialise sur l’Afrique, s’intéresse aux banlieues avant de couvrir le premier mandat de Vladimir Poutine comme correspondante en Russie. De retour à la rédaction du Monde au milieu des années 2000, elle dirige un temps le service des grands reporters. En mars 2011, elle quitte le quotidien et devient rédactrice en chef de 6 Mois. Lancée en mars 2011, la revue de photojournalisme publie deux fois par an 350 pages de photojournalisme, sans publicité.

Josyane Savigneau

Josyane Savigneau est une écrivaine et journaliste française, de la rédaction du quotidien Le Monde. Directrice du Monde des Livres jusqu’en janvier 2005, Eric Fottorino la charge, en 2007, d’une réflexion en vue d’étoffer l’offre du journal le week-end. Elle est l’auteure de plusieurs livres, dont deux biographies, de Marguerite Yourcenar et de Carson McCullers, et d’un livre autobiographique, Point de côté (Stock, 2008), où elle évoque, sa vie, son parcours et ce qu’elle appelle sa «destitution de la direction du Monde des livres». En 2009, elle collabore toujours au Monde des Livres, et la réflexion dont l’a chargée Éric Fottorino s’est notamment traduite par la publication dans le numéro du samedi d’un grand entretien qu’elle conduit avec une personnalité placée sous les feux de l’actualité.

Lien : http://ecritsdefemmes.fr/

Partager

A propos de l'auteur

Auteur : Antony Barroux. Depuis juillet 2006, Pixfan traite de l’actualité de la photographie : expositions, astuces et découvertes de photographes connus ou en devenir.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
CNN Style dans les coulisses du duo Mert and Marcus avec Kate moss

Derek Blasberg, le journaliste et présentateur de l’émission CNN Style est allé à Londres pour rencontrer le duo Mert and...

Fermer