Dans le cadre du projet interdisciplinaire « Neues Rheinland / La Jeune Scène Artistique en Rhénanie », le Goethe-Institut à Paris présente le travail de la photographe Simone Nieweg.

« L’École de photographie de Düsseldorf » est devenue au fil des ans une composante majeure de l’évolution de la photographie contemporaine. Ce courant a largement été popularisé par ses fondateurs Bernd et Hilla Becher ainsi que leurs disciples. Simone Nieweg est elle aussi issue de cette école.

Depuis plus de 30 ans, elle se consacre à la nature et aux paysages. L’exposition intitulée « Dans les Bois » présente des photographies de forêts et d’arbres en Europe et en Amérique du Nord.

Sobres et poétiques à la fois, ses clichés sont inspirée par le poème « Waldeinsamkeit » de Heinrich Heine. Le terme désigne le sentiment de solitude éprouvé en forêt et la connexion que l’on peut ressentir avec la nature.

Lors de ses longues randonnées à travers les bois, l’artiste munie de son appareil photo grand format attend patiemment l’absence de vent et la lumière adéquate. Grâce à cette approche lente et précise, le temps semble suspendu.

Simone Nieweg explore l’ambiance mélancolique, romantique et sauvage des bois. Si ses images sont vides de toute présence humaine, elles sont riches en détails et empreintes d’une atmosphère que l’on appréhende physiquement.

Sur un cliché, le mince tronc d’un sorbier ayant poussé là tout seul semble poser fièrement et brille au milieu d’une plantation de sapins (Eberesche I, Aachen 2014). D’autres images jouent avec les palettes de couleurs de la lumière naturelle qui, si elles ne se révèlent dans la réalité qu’à un spectateur attentif, apparaissent clairement dans la photo et font naître une magie subtile (Waldweg bei Bad Leonfelden, 2000).

Son oeuvre respecte de manière impressionnante l’équilibre entre romantisme et objectivité : des lieux concrets et pourtant symboliques, nimbés d’une lumière artistique.

Son regard sur une nature qui résiste à l’empreinte des hommes est source d’espoir car il montre aussi comment la nature se soustrait, dans sa diversité infinie même, aux contraintes et à l’intervention constante de l’homme.

L’exposition est accompagnée d’un catalogue avec 90 illustrations en couleurs et le poème de Heinrich Heine. (S. Nieweg : der Wald, die Bäume, das Licht. München 2016, éditions Schirmer/Mosel).

Simone NiewegPinienwald bei Le Barroux, Vaucluse 2012
© Simone Nieweg

Simone Nieweg

Simone Nieweg est née en 1962 à Bielefeld (Allemagne). Elle a étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf où elle fut en 1989 l’élève de Bernd Becher. Se spécialiser sur un thème, le travailler le plus longtemps possible et de façon exhaustive, telle était la démarche de Bernd Becher qu’il a transmise à tous ses élèves.

C’est ainsi que, porté par la volonté de représenter sobrement, et de manière concentrée, les choses dans toute leur simplicité, le couple d’artistes Bernd et Hilla Becher a systématiquement développé dans les années 1950 le concept de la « nouvelle objectivité ». Tout en se spécialisant sur un topo précis, le photographe est sans cesse en chemin ce qui lui permet de saisir précisément les divers aspects du monde.

Informations pratiques

Simone Nieweg
Dans les Bois

Exposition du 25 mai au 1er septembre 2016
Entrée libre
Vernissage le mercredi 25 mai 2016 à 19h en présence de l’artiste

Du lundi au vendredi de 9h à 21h et samedi de 9h à 14h

Goethe-Institut Paris
17 avenue d’Iéna
75116 Paris

Lien : www.goethe.de/paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom