La Maison Européenne de la Photographie accueille jusqu’au 14 décembre 2014 les photographies de la lauréate du Prix Photo AFD/POLKA 2013.

Dans cette exposition intitulée « Main basse sur la terre », Marie Dorigny témoigne du démantèlement de toute une agriculture familiale et autosuffisante. En effet, les terres arables dans le monde font l’objet depuis 2000 de transactions au profit de gouvernements, de consortiums ou de fonds d’investissement étrangers, principalement dans les pays en voie de développement. Cet accaparement a des conséquences délétères pour les populations locales. Dépossédées des terres qu’elles cultivaient depuis des générations, chassées de leur maison, elles sont condamnées à l’exil et à la précarité.

Cette ruée sur les surfaces agraires est motivée par trois grandes préoccupations : le souci de sécurité alimentaire de pays riches ou émergents en mal de terres arables, la recherche de sources énergétiques nouvelles (biocarburants, gisements miniers inexploités…) et enfin l’achat à des fins spéculatives.

Marie DorignyMozambique, 2014
© Marie Dorigny

Les deux tiers des accaparements concernent l’Afrique subsaharienne. Au Mozambique, près de 2,7 millions d’hectares de terres arables ont déjà été vendus ou loués à la fin des années 2000, alors que le pays, soucieux d’être moins dépendant de l’aide extérieure, ouvrait ses portes sans restriction aux investisseurs étrangers.

Marie DorignyOuvrier agricole dans la plantation de soja de la société Agromoz, région de Lioma, province de Zambézie. Mozambique 2014
© Marie Dorigny

Marie DorignyLa famille Simao a été expulsée de ses terres par la compagnie portugaise Mozaco. Village de Namate, province de Nampula. Mozambique 2014.
© Marie Dorigny

Authentique « Passionara » de l’image engagée, Marie Dorigny est spécialiste de sujets magazine au long cours. Son travail est internationalement reconnu notamment pour ses reportages sur le travail des enfants, le trafic d’êtres humains et la condition des femmes.

Elle est lauréate du World Press Photo en 1991 pour son travail sur l’Agent Orange au Vietnam, du prix Kodak du jeune reporter à Visa pour l’image en 1998 et du Prix Photo de l’Agence Française de Développement en 2013.

Informations pratiques

Exposition du 12 novembre 2014 au 14 décembre 2014

La maison Européenne de la Photographie
5/7 Rue de Fourcy
75004 Paris

Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 20h

Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 4,5 €

Gratuit le mercredi de 17h à 20h

M° Saint-Paul (ligne 1) ou Pont-Marie (ligne 7)

Lien : www.mep-fr.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom