La galerie LUMAS Paris – Marias (4e) présente du 28 septembre au 14 octobre 2012 l’exposition « GRANDEZZA », la nouvelle série d’œuvres du photographe allemand Kai Stuht et du directeur artistique Miles Cockfield.

Maître de la théâtralisation, le photographe a fait draper l’espace de tissus opulents, d’objets inattendus pour mener enfin le regard de l’observateur sur une déesse d’un autre âge. Comme en référence à des œuvres classique de l’histoire de l’art, l’exposition nous projette dans une mise en scène mythique sur fond de damas majestueux et de couleur monochrome. L’attention est captée, part à la découverte de maints détails savamment arrangés pour se perdre dans l’ivresse de l’opulence visuelle.

Cette série a vu le jour suite à un shooting de la griffe de JAB ANSTOETZ, leader international de tissus d’ameublement haut de gamme. Cette collection réunissant le luxe et l’élégance dans la texture de ses tissus somptueux a servi de décor à Kai Stuht pour la réalisation de ces splendides photographies.

GRANDEZZA - KAI STUHT & MILES COCKFIELDFanchon © Kai Stuht & Miles Cockfield, www.lumas.frGRANDEZZA - KAI STUHT & MILES COCKFIELDLilou © Kai Stuht & Miles Cockfield, www.lumas.fr
GRANDEZZA - KAI STUHT & MILES COCKFIELDMalou © Kai Stuht & Miles Cockfield, www.lumas.frGRANDEZZA - KAI STUHT & MILES COCKFIELDCoco © Kai Stuht & Miles Cockfield, www.lumas.fr

Dans les photos sensuelles de mode de Kai Stuht s’affrontent, dans un balancement parfait, des contrastes complexes. C’est un maître du sublime. D’un côté, le photographe de mode émerveille avec une abondance baroque et une élégance fluide, de l’autre il contre chaque soupçon de festivité exagérée avec le charme du délabrement. Des rideaux de tissu raffinés pendent dans leurs volutes symétriques devant un mur industriel dépouillé. Entre les deux se bousculent de minces mannequins comme des déesses antiques et des princesses rêveuses prenant la pose. Le concept visuel auquel le directeur artistique Miles Cockfield, qui a déjà travaillé avec Michael Comte et Sarah Moon, a collaboré, offre une toile de fond parfaite pour une nouvelle mise en scène remplie d’allusions à des références mythologiques et de l’histoire de l’art.

D’énormes balles, comme des globes levés par des déesses prêtes au lancer, ne remplissent pas seulement l’image formellement, mais contrent aussi, dans leur mise en scène, la matérialité des rideaux. Dans une autre photo, des lavabos sont exposés comme des trophées de chasse précieux sur les restes drapés d’un carrelage hollandais. Flanqués d’une haute échelle en bois, ils préparent notre regard au mannequin habillé d’une robe de soirée moulante. C’est comme si on assistait à la remise en scène consciente d’une peinture d’un vieux maître, dont le sujet biblique et antique recevrait un nouveau visage grâce aux moyens d’envergure de la photographie de mode et d’un sens aigu pour le récit dramaturgique. Chez Stuht, le vieux n’a pas l’air vieux et le nouveau n’est jamais artificiel.

Informations pratiques

LUMAS Paris – Marais
24, rue Saint-Martin
75004 Paris
Tél.: +33 (0) 1 76 31 00 90

Ouvert du lundi au dimanche de 10h00 à 19h00

Lien : www.lumas.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom