Empreintes Japon à la galerie IMPRESSIONS jusqu’au 16 mai 2015.

Empreintes Japon à la galerie IMPRESSIONS. Le Japon est un pays qui fascine les occidentaux depuis toujours. Le pays du soleil levant a su conserver des valeurs ancestrales ancrées dans sa civilisation. Sophie Le Chat et Patrick Rimond ne dérogent pas à la règle.

Impressionnés tous deux et révélés à eux-mêmes par la culture japonaise, leurs travaux respectifs ont en commun une familiarité profonde avec la philosophie des lieux. Ils parlent tous deux de la surface comme révélateur de ce qui est et de ce qui pourrait être, de la simplicité, d’un esprit à l’affut de l’harmonie cachée, mais aussi de la beauté révélée par l’œuvre du temps

Pour Patrick Rimond le moment de la prise de vue est un moment de contemplation, une forme de méditation instantanée pendant laquelle le photographe et le sujet ne font qu’un. Pour Sophie Le Chat, à la fois crayon, scalpel et mantra, son aiguille souligne ce qui est, guidant le regard au-delà de l’évidence.

Empreintes JaponEmpreintes Japon à la galerie IMPRESSIONS

La plasticienne Sophie Le Chat est né en 1965 à Brest. Son apprentissage artistique ne suit pas le parcours classique d’écoles d’art mais une pratique personnelle commencée dès son plus jeune âge. Elle trace ses premières cartes de géographie à 8 ans, et nourrit des rêves d’évasion. La culture familiale incite au voyage. Un grand-père ferrailleur de marine rapporte constamment trésors et histoires ; l’autre, commissaire-priseur, lui donne le goût du Japon l’initiant au travail d’Henri Rivière, de Mathurin Méheut, ou aux xylographies de Félix Valloton. En 2005 elle découvre les katagami, les pochoirs de feuille de murier, pour imprimer les kimonos, elle commence alors « Les dialogues du Japon » des conversations imaginaires entre le Japon et Marguerite Duras, Richard Wright ou le royaume Africain d’EDO. En œuvrant à leur métamorphose, elle leur offre un nouveau destin, une mémoire.

Ingénieur de formation, Patrick Rimond s’est tourné vers la photographie au Japon, où il s’est installé pour neuf années à la fin de ses études. Il trouve dans la spiritualité japonaise un adossement auquel il peut ajuster sa propre relation au monde. Sa photographie est directe, sobre et sensible. A l’instar de la peinture abstraite ses photographies sont d’abord un travail formel, reposant sur des compositions épurées. Volontairement ordinaire, le support-sujet n’est jamais choisi pour des propriétés esthétiques propres, ni pour son aspect narratif mais pour la relation particulière que le photographe éprouve avec lui. Une analogie peut être faite avec les jardins de pierres japonais où d’un désordre apparent surgit, pour celui qui s’y attarde, une harmonie subtile dans un espace fini.

Informations pratiques

Galerie Librairie IMPRESSIONS
17 rue Meslay
75003 Paris

Métro République ou Temple

Ouvert mercredi de 18 heures à 21 heures et samedi de 14 heures à 20 heures

Site personnel Patrick Rimond : http://www.patrickrimond.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom