DxOMark annonce le lancement du Perceptual Megapixel, sa nouvelle mesure de la netteté des optiques. Exprimé dans une unité bien connue du grand public, le Perceptual Megapixel offre aux photographes une compréhension immédiate des performances des objectifs en traduisant leur impact sur la résolution perçue du capteur des boîtiers auxquels ils sont associés.

Conçu par les experts de DxOMark, le Perceptual Megapixel traduit la netteté « perçue » par le photographe une fois pris en compte tous les défauts de l’optique et du boîtier.

Le Perceptual Megapixel permet d’effectuer de nombreuses comparaisons entre appareils photo et de quantifier pour la première fois l’impact de la netteté d’une optique par rapport à la résolution d’un boîtier. Ainsi, la différence de résolution perçue entre deux optiques peut être significative en fonction du boîtier auquel elles sont associées.

Par exemple, associée à un Canon EOS 5D Mark II doté d’un capteur de 21,1 mégapixels, une optique Sigma 35mm F1.4 DG HSM aura un Perceptual Mpix de 17,2, alors qu’une optique comme le Carl Zeiss Distagon T* 35mm f/1.4 ZE aura un Perceptual Mpix de 15,2.

L’exemple ci-dessus est basé sur les résultats issus de la base de données DxOMark, qui contient plus de 2 700 combinaisons boîtiers/optiques. Ils révèlent qu’en moyenne environ 45% de la résolution est perdue en raison des défauts des objectifs.

Cette nouvelle métrique introduite par DxOMark s’inscrit dans la lignée de travaux de normalisation actuellement menés par l’IEEE, l’International Imaging Industry Association (I3A) et l’ISO auxquels participe DxO Labs. Elle se base également sur des résultats scientifiques du CNES (agence spatiale française) concernant l’optimisation des systèmes d’acquisition numérique dans le cadre, notamment, de l’imagerie satellitaire.

Lien : www.dxomark.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom