Disparition de Mary Ellen Mark photographe humaniste.

Disparition de Mary Ellen Mark, célèbre photographe humaniste née le 20 mars 1940 à Philadelphie. Elle compte parmi les photographes contemporains les plus connus et reconnus. Elle est notamment renommée pour ses reportages où les portraits occupent une place prépondérante. Elle s’est éteinte à New York le 25 mai 2015.

Mary Ellen Mark a débuté la photographie à 9 ans. Dans les années 60, elle a 20 ans et travaille en tant que freelance. Une fois ses études terminées et son diplôme en poche, elle obtient une bourse pour partir photographier en Turquie puis en Europe pendant un an.

En 1976, elle réalise un reportage sur le service de haute sécurité réservé aux femmes de l’Oregon State Mental Hospital (Ward 81) et, en 1978, photographie les prostituées des maisons closes de Falkland Road, à Bombay. Les deux ouvrages seront récompensés par plusieurs prix. En 1977, elle devient membre de la prestigieuse agence Magnum Photos, qu’elle quittera en 1982 pour redevenir indépendante.

Depuis les années 1980, elle a notamment photographié les adolescents fugueurs de Seattle, les missions de mère Teresa à Calcutta, les cirques en Inde ou les jumeaux aux États-Unis, sujets qui ont fait l’objet de plusieurs ouvrages.

Mary Ellen Mark a reçu de nombreuses récompenses comme la bourse du National Endowment for the Arts à trois reprises, le prix du journalisme Robert F. Kennedy à deux reprises, la Creative Arts Awards Citation de la Brandeis University, le prix Dr Erich Salomon, le prix de photojournalisme George W. Polk, la bourse Guggenheim. Cinq doctorats honoris causa lui ont également été décernés, dont l’un par l’université de Pennsylvanie.

Ses photographies ont été publiées, entre autres, dans le New Yorker, le New York Times Magazine, Vanity Fair ou encore le magazine Life.

Everybody Street: Mary Ellen Mark

Le Seaport Museum New York avait engagé Cheryl Dunn pour réaliser un documentaire à propos des photographes qui ont utilisé les rues de New York comme dénominateur commun de leur travail. A cette occasion, la journaliste avait rencontré Mary Ellen Mark. Une production ALLDAYEVERYDAY.

« Il n’y a rien de plus extraordinaire que la réalité. »
Mary Ellen Mark

Disparition de Mary Ellen Mark© Mary Ellen Mark
Central Park, New York City in 1967.

Lien : http://www.maryellenmark.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom