Photographe professionnel occupe le haut du classement des métiers préférés des français, beaucoup aspirent à en faire leur métier. Pourtant à l’ère du numérique, devenir photographe professionnel n’est pas une tâche aisée. De nombreux bouleversements viennent changer les règles du jeu.

On ne le répètera jamais assez, être photographe, ce n’est pas seulement prendre des photos. Pour devenir devenir photographe professionnel, vous devez maitriser tout le spectre des activités d’un entrepreneur tout en préservant votre capacité de création artistique. Un challenge de tous les instants.

Devenir Photographe Professionnel

Devenir Photographe Professionnel Freelance : 7 Astuces pour faire décoller son activité

1/ Élaborez une stratégie

Première étape, vous devez définir une stratégie qui va vous permettre d’identifier les leviers pour atteindre votre but. Sans but, une stratégie n’a pas de sens. Pourquoi souhaitez-vous travailler en tant que photographie professionnel. Quelles sont vos aspirations profondes ?

Deuxième étape, il est temps d’analyser la situation selon deux axes, interne et externe. La méthode la plus populaire est la méthode SWOT en anglais pour :

– Strengths (Force)
– Weaknesses (Faiblesses) – Vue interne
– Opportunities (Opportunités)
– Threats (Menaces) – Vue externe

Troisième étape, fort des enseignements de l’étape précédente vous pouvez maintenant déterminer vos objectifs. Chaque objectif doit être(méthode SMART) :

– Spécifique et simple
– Mesurable
– Ambitieux et accepté
– Réaliste
– Délimité dans le temps

Quatrième étape : Définir ses actions stratégiques. Quelles sont les actions que vous allez mener pour atteindre vos objectifs ?

Cinquième étape : Mettre en oeuvre sa stratégie. Il est temps de passer à l’action. Foncez !

Sixième étape : Contrôle des résultats. Il convient de suivre l’avancée de vos actions. Avec l’expérience et le recul nécessaire, vous devrez revoir vos actions ou même vos objectifs.

2/ Définissez votre cible

L’exercice consiste à identifier un profil type de client qui réunit les caractéristiques idéales par rapport à votre produit ou votre service. Dans le domaine marketing, on utilise le terme persona ou personas. Voici 6 questions à se poser pour définir clairement vos personas.

1) Qui sont les utilisateurs de mon produit/service ?

Le besoin auquel j’envisage de répondre est il un besoin identifié auprès des entreprises (B2B) ou des particuliers (B2C) ? Il est important de clarifier d’emblée le type de client pour votre offre, car toute la stratégie marketing, financière et commerciale en découle.

2) Quelle est leur typologie ?

Une fois ces éléments posés, il vous faut à présent définir la typologie de vos clients : sexe, âge, CSP, lieu de résidence, habitudes de consommation. Secteur d’activité, type d’activité, emplacement géographique, taille, stratégie de développement.

3) Qui réalise l’acte d’achat ?

Pour les particuliers, est-ce plutôt l’homme, la femme, l’enfant ?
Pour les entreprises : le service achat ? Le service Ressources Humaines ? Le service marketing ? Le service commercial ?

4) Qui paye pour votre produit ?

5) Quel est le montant de l’achat ?
Le montant de l’achat dépend de divers paramètres : la valeur ajoutée du produit ou du service proposé, le travail nécessaire pour pouvoir le proposer, le temps passé à l’élaborer… Le montant de l’achat doit être cohérent par rapport à la typologie des clients visés. L’étude de la demande permet de réorienter votre offre vers une cible différente.

6) Y a-t-il une saisonnalité d’achat ?

3/ Développez votre fibre commerciale

Abraham Lincoln

Vous avez choisi de devenir photographe professionnel freelance mais la simple idée de devoir prospecter vous donne des palpitations. Vous n’êtes pas un ou une commercial(e). Cela vous parait évident que vendre n’a jamais fait partie de vos forces. Pourtant, vous savez que vendre est essentiel pour votre entreprise. Vous savez que si vous voulez être indépendant(e), vous avez impérativement besoin de clients et de trésorerie.

1) S’entrainer et préparer ses rendez-vous

Rodez votre pitch : comment vous présentez-vous, votre expertise et votre proposition de valeur en quelques petites minutes. Pas de place à l’improvisation.

2) Les opportunités sont partout autour de vous

3) Soyez le plus ouvert d’esprit possible, n’ayez aucun préjugé

4) Concentrez-vous sur votre client, faites le parler

5) Ne prenez plus peur des portes fermées et des objections

6) Bâtissez des relations de confiance

7) Faites vous confiance

Si vous n’avez pas confiance en vous il sera difficile aux autres de vous faire confiance.

4/ Apprenez à dire « non »

Fixez des limites claires : il est très important de refuser quand cela est nécessaire de faire une action, notamment une tâche qui sort clairement de vos attributions. En effet, les « oui » sont une source de problèmes contrairement aux « non ».

Vous devez apprendre à refuser des propositions, car il est impossible de dire oui à tout sans perdre en efficacité dans votre travail. Vous n’avez pas à vous excuser ni à vous justifier de refuser quelque chose.

5/ Planifiez votre activité et organisez avec minutie votre temps

devenir photographe professionnel

Un maître mot : S’organiser. Pour se faire, vous devez consigner par écrit toutes vos tâches quotidiennes et reporter au lendemain celles que vous n’avez pas pu effectuer.

Voici des notions fondamentales à connaitre pour économiser du temps. Pour les psychologues, ce n’est pas la quantité du temps passé qui compte vraiment mais sa qualité.

Voici les principales lois psychologiques régissant le rapport courant au temps :

– LOI DE FRAYSSE : Plus l’intérêt est grand plus le temps passe vite. Il est alors tentant de se focaliser uniquement sur ce genre de tâche. Il convient donc de trouver le juste milieu entre tâches plaisantes et déplaisantes.

– LOI D’ILLICH : Le penseur et intellectuel contemporain autrichien a mis en évidence le risque de contre-productivité dans le travail. En d’autres termes, notre efficacité diminue lorsque que l’on passe trop temps sur une tâche. Le temps de concentration optimal ne dépasse pas les 45 minutes. Il faut donc en cas de baisse de régime, ne pas hésiter à changer d’activité ou faire une pause.

– LOI DE LABORIT ou la loi du moindre effort.
Nous avons tous une tendance naturelle à pratiquer d’abord les choses qui nous motivent et nous font plaisir. La solution est de débuter par les tâches les plus pénibles.

– LOI DE MURPHY ou la loi de l’emmerdement maximum.
Chaque chose prend toujours plus de temps qu’on ne le prévoit initialement à cause des imprévus. Pour échapper à cette malédiction, il faut toujours intégrer dans vos estimations une marge d’imprévu.

– LOI DE PARKINSON : Le temps administratif tend à se dilater jusqu’à occuper tout le temps disponible.
Plus on a de temps à consacrer à la réalisation d’une tâche administrative, plus on en prend, sans pour autant que le résultat final soit plus efficace.

– LOI DE TAYLOR ou comment ordonner vos tâches.
L’ordre dans lequel nous effectuons une série de tâches influe directement sur le temps d’accomplissement unitaire de chacune d’entre elle, mais aussi sur le temps total. Il convient donc de prioriser vos tâches et de les effectuer aux moments où vous êtes le plus productif, le matin par exemple.

6/ Sous-traitez votre téléprospection

Prospecter, est indispensable à la croissance de votre activité de photographe. Vous devez conquérir de nouveaux clients et de nouveaux marchés, sans cesse.

La prospection commerciale nécessite de bloquer des créneaux horaires et de les respecter. Sans expérience, elle s’avère chronophage, douloureuse et difficile.

Il est donc conseillé pour bien se lancer de sous-traiter sa prospection téléphonique à une personne compétente. Ce qui vous garantit d’acheter des rendez-vous qualifiés et confirmés avec des prospects intéressés par vos prestations. Plusieurs sociétés proposent leur service, JobPhoning est la plus connue.

7/ Construisez votre réseau professionnel

Ne pas se préoccuper de son réseau professionnel peut être un frein au développement de votre activité. Un réseau professionnel réunit des personnes capables de vous aider à développer votre carrière selon un principe d’échange de services.

On réseaute souvent sans s’en rendre compte. Réseauter, c’est prendre conscience de son réseau comme sa famille, ses amis et ses connaissances.

Construire un réseau professionnel demande du temps. L’idéal est de l’entretenir et de garder le contact. En actualisant régulièrement son réseau, vous êtes à la pointe de l’info et des opportunités, vous échangez sur vos pratiques professionnelles et surtout vous vous rendez visible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom