La ville de Deauville rend hommage à Jean Gabin. Afin de symboliser l’attachement profond de l’acteur avec la ville, une plaque sera posée près de sa villa le dimanche 16 septembre 2012 à 11h30, Villa La Malmaison (136 rue Victor Hugo) en présence de Florence et Mathias Moncorgé, ses enfants.

Jean Gabin Jean-Paul BelmondoPhotographie extraite du film « Un singe en hiver » d’Henri Verneuil tourné durant l’hiver 1961-1962, sur la côte normande, notamment à Villerville, Deauville et Houlgate.

Dès 1956, Jean Gabin loue « Les Chaumières » au bout de la rue Victor Hugo pour les vacances. L’année suivante, ce sera la « Villa Henri Dominique » face à celle de Jacques Bar, producteur de 80 films dont les plus grands succès de l’acteur : Mélodie en sous sol, Un singe en Hiver, Le Gentleman d’Epsom, Le cave se rebiffe, Le Président, Les Vieux de la Vieille, le Rouge est mis…

De 1958 à 1960, Jean Gabin prend ses quartiers d’été au « Petit Boqueteau », une villa située dans la bien nommée Rue des Villas. C’est en 1961 qu’il fait l’acquisition de la Villa « La Malmaison », à l’angle de la rue Hunebelle et de la rue Victor Hugo. Il la rebaptise « La Grande Villa » et l’habitera treize ans durant, de 1961 à 1974. Il y est présent le week-end et durant les vacances. Il vient y habiter lors des tournages effectués sur la côte normande : Le Baron de l’Ecluse (1960), Un Singe en Hiver (1962).

Deauville n’est pas seulement un lieu de villégiature, l’acteur s’y installe avec ses enfants qui seront scolarisés dès 1956, Mathias à l’école primaire Fracasse, Florence dans un cours privé aujourd’hui disparu, « Le Cours Louis », situé rue Gontaut Biron.

Deauville marque les grands évènements familiaux de l’acteur. Sa fille se marie à la mairie de Deauville en présence de Lino Ventura. Jean Gabin sympathise avec Jacques et Denise Boitard, agents immobiliers qui lui ont vendu sa maison et Mario Viale, Maitre d’Hôtel du Normandy et du Ciro’s avec qui il visitera et expertisera la maison qu’il finira par acheter. L’acteur passionné de chevaux se rend régulièrement aux courses, au bout de l’avenue.

En mai 1968 fuyant Paris et ses manifestations, toute la famille viendra s’installer dans la Villa, qu’il revendra en 1974. On y croise Jean-Paul Belmondo, Michel Audiard et Gilles Grangier lors de séance de travail. Voisin, Lino Ventura loue un appartement dans la « Villa Héliotrope » située à l’angle de la rue Le Marois et de la rue Baronne d’Erlanger.

Lien : www.deauville.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom