La Galerie Esther Woerdehoff accueille les photographies surréalistes de l’artiste espagnol, Chema Madoz.

Depuis 30 ans, le photographe occupe une place à part sur la scène artistique mondiale. Son œuvre singulière influencée par le mouvement surréaliste échappe aux modes et aux tendances artistiques.

Le photographe a fait du noir et blanc sa technique de prédilection. Par le mariage d’objets détournés, il suscite tantôt une réflexion sociétale, un éveil poétique ou un regard décalé.

Ses photographies qui décrivent l’inventaire poétique d’une réalité transfigurée, invitent à la poésie et à l’association d’idées.

Magicien de l’argentique, Chema Madoz créé, recueille, détourne ou transforme des objets banals ou familiers qui révèlent un monde imaginaire et interrogent notre sens de la perception.

Il accumule dans son atelier des objets glanés dans les brocantes, les boutiques ou les poubelles, comme un cabinet de curiosités anodines qui attendent d’être révélées :souliers, livres, montres ou échelles.

Couverture : Chema Madoz, Sans titre, 2013. Tirage argentique, 50 x 60 cm, édition de 15

Chema MadozChema Madoz, Sans titre, 2014
Tirage argentique, 50 x 60 cm, édition de 15

« Dans un cadrage minimaliste et une composition précise, l’artiste fabrique ses poèmes visuels, comme des petits haïkus photographiques. »

Chema MadozChema Madoz, Sans titre, 2012
Tirage argentique, 60 x 50 cm, édition de 15

Chema MadozChema Madoz, Sans titre, 2012
Tirage argentique, 162 x 125 cm, édition de 7

Chema Madoz est né en 1958 à Madrid. Il découvre la prise de vue et le tirage photographique en autodidacte au début des années 1980. Après des études d’histoire de l’art, qu’il poursuit en même temps que plusieurs formations à la photographie, il commence à exposer ses travaux en 1985.

Mais c’est à partir de 1990 quand il prend la décision de travailler uniquement avec des objets qu’il parvient à préciser son inspiration et à élaborer son langage propre.

Chema Madoz a reçu le prix Kodak (1991), le Grand Prix national de la photographie (Espagne, 2000), le Higashikawa Overseas Photographer Award (Japon, 2001), le prix Bartolomé Ros du festival PHotoEspaña (2011) et a été reconnu « Auteur remarquable » à la biennale de Houston FotoFest (2000).

Informations pratiques

Chema Madoz, Oeuvres récentes

Exposition du 26 janvier au 12 mars 2016

Galerie Esther Woerdehoff
36 rue Falguière
75015 Paris

Du mardi au samedi de 14h à 18h

Lien : www.ewgalerie.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom