AccueilActualité PhotoFestivals photo, bourses d’échange, salons4e Biennale de la photographie du 13e du 25 mars au 13...

4e Biennale de la photographie du 13e du 25 mars au 13 avril 2024

Mais aussi Janine Niépce, l’une des premières femmes photoreporters françaises, Diane Arques, Emma Ball-Greene, Louise Carrasco, Florence Chevallier, Nikita Erphène, Alain Laboile, Elodie Lachaud, Léo d’Oriano, Aurélien Voldoire.

L’évènement s’attache également à saluer l’un des inventeurs de la photographie sociale et documentaire,  Lewis W. Hine, pour ses clichés sur le travail des enfants aux États-Unis au début du XXe siècle.

Pour cette quatrième édition de la Biennale de la photographie du 13e arrondissement, les organisateurs ont choisi de mettre en lumière les divers visages de la jeunesse : contemplative, assidue, inquiète, ingénue, insurgée, épanouie, sceptique, isolée ou accompagnée, entourée de sa famille ou livrée à elle-même…

« Enfance, Adolescence, Jeunesse »

Si les photographes de la famille ou les artistes ont pu régulièrement capturer l’insouciance, la joie ou la fragilité des jeunes enfants, il est vrai que l’adolescence et le passage à l’âge adulte ont été moins explorés, du moins en profondeur.

Certes, des figures tutélaires comme Robert Doisneau ont légué quelques clichés devenus iconiques, tels que La Pendule ou L’Information scolaire, qui immortalisent avec justesse et poésie ces années charnières.

Et les photographes humanistes des années 30 aux années 60 ont effectivement arpenté les rues, alors véritables terrains de jeu, pour capter naturellement les jeux, les premières découvertes et les remises en question de cette jeunesse d’après-guerre.

Peu de photographes se sont véritablement spécialisés et ont consacré l’essentiel de leur travail à cette période si particulière et riche en changements qu’est l’adolescence et le passage à l’âge adulte. C’est ce qui rend d’autant plus précieuse une exposition comme « La vie devant soi » explorant ce thème.

Biennale de la photographie du 13e

Il est important de mettre en exergue la connexion puissante que nous ressentons en regardant des photographies de l’enfance et de la jeunesse. Ces images capturent des instants éphémères qui ne seront bientôt plus, nous rappelant nos propres expériences d’enfant. Même si les décors et activités semblent datés, les expressions sur les visages des enfants – leurs sourires, tristesses, émerveillement – résonnent profondément. Nous sommes tous passés par là.

Une partie de l’attrait pour ces images vient de cette relation intime, presque parentale, que nous avons avec ce qui est dépeint. Nous ne pouvons que voir des reflets de nos propres joies, étonnements et petits chagrins de ces années-là. Et pour aller plus loin, peut-être que le regard du photographe lui-même est teinté de nostalgie pour sa propre jeunesse révolue.

Cependant, on peut apportet un contre-argument important – nous ne pouvons pas idéaliser l’enfance comme un « âge d’innocence » inhérent. Les photographies poignantes de Lewis Hine montrent que le travail des enfants dans les usines et les champs était scandaleusement répandu aux États-Unis il n’y a pas si longtemps. Le « Jeune Mineur » de Sabine Weiss en 1955 en France est un autre rappel sobre.

Bien que les conditions se soient améliorées dans de nombreux pays, des millions d’enfants dans le monde subissent encore des réalités tragiques comme les enfants soldats en Afrique ou le triste sort des jeunes Afghanes.

4e Biennale de la photographie du 13e

Du 25 mars au 13 avril 2024

Mairie du 13e
1 place d’Italie
75013 Paris

Quai de la Photo
9 port de la Gare
75013 Paris

Tarifs : Entrée libre

mairie13.paris.fr

Antony Barroux
Antony Barroux
Note éditoriale : Nous percevons une commission sur les liens partenaires présents sur Pixfan. Les commissions n'affectent pas les opinions ou les évaluations de nos rédacteurs. Si vous souhaitez nous aider, pensez à utiliser nos liens partenaires. Code créateur : PIXFAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Best of