Le PMU témoigne de son engagement en faveur de la création photographique contemporaine en donnant carte blanche à des artistes afin de leur permettre de porter leur regard sur l’univers du jeu. La photographe espagnole Anna Malagrida est la lauréate 2016 de la Carte blanche PMU.

Parmi les six finalistes qui ont présenté leur projet au jury le 20 janvier dernier, c’est la proposition d’Anna Malagrida qui a remporté l’adhésion du jury.

Elle imagine les lieux « de paris » comme un dispositif scénique où, par le geste, les joueurs seraient les acteurs, les reflets de la ville mêlés aux intérieurs des cafés, le décor, et les mots liés à l’univers du hasard, le texte.

Son projet sera exposé au Centre Pompidou dans la Galerie de photographies, du 28 septembre au 17 octobre 2016.

Benoît Cornu, Directeur de la communication du PMU et Président du jury commente « Anna Malagrida ouvre une fenêtre sur un espace qui fait se confronter l’urbain et l’humain et nous propose une lecture sensible d’une forme de lien social qui se noue derrière les vitrines ».

Anna MalagridaAnna Malagrida
© arteclips

Anna Malagrida est née en 1970 à Barcelone. Elle est diplômée de l’Ecole Supérieure Nationale de la Photographie d’Arles (1996) et de l’Universidad Autònoma de Barcelona en Sciences de la communication (1993). Photographe et vidéaste, elle travaille autour de la dialectique du cadre, du dialogue intérieur et extérieur, de la réflexion des espaces, ouvrant à d’autres visions.

En 2009 la galerie Figge Von Rosen a présenté sa vidéo Frontera à la Kunstfilmbiennale de Cologne. La Fondation Mapfre de Madrid lui a consacré en 2010 une exposition personnelle et a publié une monographie réunissant pour la première fois sa série Vitrines.

En 2011, l’artiste a présenté deux expositions personnelles, l’une au Centre Photographique d’Ile-de-France et l’autre à la galerie parisienne RX. En 2013, la galerie Senda à Barcelone montre son projet inspiré du mouvement des indignés en Espagne, Los muros hablaron.

En octobre 2015 Anna Malagrida a exposé son projet réalisé dans un hôpital marseillais « De ma fenêtre, je regarde nicher les oiseaux » au Frac PACA. Elle prépare actuellement l’exposition (In)Visibilidad au Museo de Arte Contemporáneo (MACUF) à La Corogne, en Espagne.

Site personnel : http://annamalagrida.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom