Anna Broujean est la lauréate 2015 du Prix de la Fondation Louis Roederer. Ses travaux photographiques issus de sa nouvelle résidence à Deauville seront exposés lors de la prochaine édition du Festival Planche(s) Contact en 2016.

Un deuxième lauréat a été désigné par le public. Il s’agit de Carl Bigmore qui est également invité en résidence chez Louis Roederer à Reims.

Les œuvres des deux lauréats et des huit autres étudiants – issus des écoles de photographie d’Arles (ENSP), de Lausanne (ECAL) et de Londres (London College of Communication) sont exposées dans la Chapelle des Franciscaines jusqu’au 29 novembre 2015.

Anna Anna Broujean

Anna BroujeanAnna Broujean, Office de tourisme, 2015
© Anne Broujean

Office de tourisme s’interroge sur la représentation des acteurs culturels et touristiques d’une ville à travers sa documentation. En réalisant des cartes postales, des dépliants, des affiches, des plans, Anna Broujean propose une relecture fictionnelle inspirée de sa propre découverte deauvillaise. Invitant l’étrange et l’humour à faire partie intégrante de cette nouvelle expérience touristique, le visiteur peut consulter librement les documents mis à sa disposition, qui lui proposent de partir en safari observer les comportements humains des mouettes, de faire une visite guidée des plus belles moquettes de la ville, d’explorer le musée du coquillage ébréché ou encore d’examiner des cartes postales, photos-montages réalisés à partir de réelles archives, représentant Deauville à l’époque du maire M. Saucisse.

Anna Broujean est née en 1987 à Paris. Elle intègre l’ENSP après une formation universitaire. Artiste multidisciplinaire, elle propose avec humour dans ses différents travaux relectures et décalages mêlant photographie, textes, images d’archives et installation. Après sa première exposition personnelle à Marseille en avril 2015, Anna Broujean est actuellement en post-diplôme à l’UQAM de Montréal.

Site personnel : www.annabroujean.com

Carl Bigmore

Carl Bigmore© Carl Bigmore

Last Horse On The Sand
Associant sa propre expérience de Deauville au poème « La Petite Auto » de Guillaume Apollinaire, Carl Bigmore a suivi les contours psychogéographiques de la ville dans une série d’errances improvisées (ou de dérives pour reprendre Guy Debord). Dialoguant avec les thèmes poétiques de l’obscurité imminente et de la perte de l’innocence, de la même manière, son propre ressenti de Deauville a quelque chose d’irréel. Les paysages parfaits de la surface de Deauville révèlent un paysage interne, mémoire et joie à la fois, réalité mélangée avec l’imagination.

La lune tombe et les marées se lèvent,
Les nuages se rassemblent et les foules se dissolvent,
Depuis l’obscurité jusqu’à la lumière,
Un autre monde est né,
Les vents soufflent à travers la plage,
Le dernier cheval a quitté le sable.

Carl Bigmore© Carl Bigmore

Photographe documentaire, Carl Bigmore s’attache à l’exploration de la véracité des faits et à la fiction, en lien avec la relation que les gens entretiennent avec leur environnement. Comment les paysages rassemblent les communautés et comment, à l’inverse, les communautés façonnent les paysages. Il est particulièrement intéressé par la manière dont nous nous lions à notre environnement en période de bouleversements écologiques.

Lien : www.carlbigmore.co.uk

Les travaux des étudiants finalistes

Lien : http://www.louis-roederer.com/fr/foundation

1 COMMENTAIRE

  1. Ce n’est pas de l’art photographique, mais une imagerie, une iconographie, un support illustrant un cheminement de pensée personnel, comme on aurait fait appel à un dessin. La photographie est une finalité en soi, il n’y pas besoin de blabla rondouillard pseudo-explicatif autour, Celui qui regarde la photographie se fait sa propre interprétation, sa propre histoire. Il y a une sorte de dénaturation de la photographie. On veut tellement faire original, se démarquer du commun, que l’on tombe dans la « non photographie ». Alors, s’il vous plaît, appelez cela autrement que de la photographie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom