Accueil Focus Animaux sauvages : Top 2020 des images les plus désopilantes

Animaux sauvages : Top 2020 des images les plus désopilantes

Le concours “Comedy Wildlife Photography Awards 2020” revient avec une nouvelle fournée d’images les plus désopilantes les unes que les autres de la faune.

Top 44 des images les plus désopilantes de 2020

44 Souriez

© Arthur Telle Thiemenn / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

43 Sourires surprises

© Asaf Sereth / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

En se promenant sur le sentier de la rive sud du lac Bogoria, le photographe et le groupe de Mangoustes naines se surprennent… Des animaux sauvages pas si sauvages.

42 Des négociations difficiles

© Ayala Fishaimer / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

41 Répandre les ragots de la faune

© Bernhard Esterer / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Deux lions mâles partageant les secrets de la savane du Kalahari.

40 Entrer dans la lumière

© Brigitte Alcalay Marcon / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

39 Presque l’heure de se lever

© Charlie Davidson / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

38 Je pourrais vomir

© Christina Holfelder / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Cette photo a été prise sur les îles Malouines au lever du soleil. Un groupe de pingouins s’est rendu sur le rivage pour aller pêcher quand l’un d’eux s’est arrêté et a vomi.

37 Une sterne ajuste ses ailes

© Danielle D’Ermo / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

36 Salut

© Eric Fisher / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Pendant qu’il pêchait, cet ours a pris une minute pour s’arrêter et dire bonjour aux sympathiques photographes qui passaient par là.

35 Je suis caché

© Esa Ringbom / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

La photo a été prise dans l’est de la Finlande.

34 Ça décoiffe

© Femke van Willigen / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

33 Quelle coupe

© Gail Bisson / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Cette belle aigrette rougeâtre venait de terminer son lissage lorsqu’elle a secoué la tête pour démêler ses magnifiques mèches ! J’étais couchée sur le ventre pendant qu’elle faisait la moue et j’espérais qu’elle se tournerait vers moi pour se secouer la tête. J’ai eu de la chance !

32 Lamentations !

© Jacques Poulard / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Détresse sur la banquise.

31 Telle mère, telle fille

© Jagdeep Rajput / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Telle mère telle fille, quand leurs queues entrelacées, racontent une histoire.

30 Coucou

© Jagdeep Rajput / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Animaux sauvages : Tu me vois… tu ne me vois pas.

29 Juste pour se détendre après l’effort

© Jill Neff / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Il s’agit en fait d’un raton laveur épuisé qui peut à peine tenir le coup après avoir été poursuivi par un chien. Je ne dirai pas ce qui s’est passé ensuite. Les images peuvent être trompeuses.

28 Je pense que ce pneu doit être à plat

© Kay Kotzian / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Service Grizzly de dépannage express. Prestations non garanties.

27 Bien se marrer

© Ken Crossan / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Un jeune phoque se détend sur un rocher dans la baie de Sinclair à Caithness (Écosse), son épaisse couche de graisse se moulant aux contours du rocher.  Le phoque a l’air d’apprécier une très bonne blague, mais en fait il baille.

26 O Sole Mio

© Roland Kranitz / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

C’est comme s’il ne faisait que “chanter” pour moi ! 🙂 Il avait une très belle voix 🙂

25 On partage ?

© Krisztina Scheef / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Le macareux moine pêche à vue et peut attraper plusieurs petits poissons à la fois lorsqu’il est submergé. Cependant, certains sont plus doués que d’autres. J’adore le regard du deuxième qui à l’air d’implorer son compagnon.

24 Attends maman, regarde ce que j’ai pour toi !

© Kunal Gupta / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Au parc national de Kaziranga, cette mère éléphant et son petit semblaient complètement indifférents à notre présence. La mère semblait donner à son petit des leçons sur la façon de manger la jacinthe – sélectionner un bouquet vert luxuriant, l’arracher de la racine, frapper les tiges contre leur trompe pour enlever la boue et ensuite l’avaler en entier – le petit avait l’air de bien apprécier la leçon et de suivre dûment chacun des mouvements de sa mère. Je suis restée bouche bée pendant que la leçon se déroulait devant moi, ne m’arrêtant que pour prendre une photo de temps en temps. 

23 Je suis resté tard au travail

© Luis Burgueño / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

22 Macaque prenant la pose

© Luis Martí / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

J’étais en vacances à Bali. Nous sommes allés visiter le temple d’Uluwatu et j’ai vu ce jeune macaque qui jouait et faisait des bétises. C’est comme s’il posait devant la caméra. De petits animaux vraiment étonnants.

21 Hippopotame qui rit

© Manoj Shah / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Le bébé hippopotame chuchote à l’oreille de la mère : “J’ai fait un rêve merveilleux. Alex m’a invité à prendre le thé, alors je suis allé dans sa tente. Il m’a montré la chaise vide et m’a invité à m’y asseoir. Je l’ai fait et soudain, la chaise s’est cassée. J’étais sur le sol. Alex s’est mis à rire et est allé s’asseoir sur la chaise voisine. Dès qu’il s’est assis, j’ai entendu un grand craquement. Sa chaise s’est également brisée et a été jetée par terre. Nous avons tous les deux commencé à rire, les larmes aux yeux”. Puis je me suis réveillé et j’ai commencé à sourire.

20 Je m’ennuie

© Marcus Westberg / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

19 Tu sais ce qu’elle te dit la tortue

© Mark Fitzpatrick / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

18 Là où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir.

© Martin Grace / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Je suis sûr que nous connaissons tous, ou avons rencontré, des petits vieux comme ça – s’appuyant sur une canne noueuse tout en grattant des endroits inappropriés. Un peu de surprise donc de voir ce jeune babouin chacma socialement désinhibé avant son temps.

17 C’est le dernier jour des vacances scolaires

© Max Teo / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

16 Ma petite affaire

© Megan Lorenz / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Lors d’un voyage à Bornéo, j’ai eu de nombreuses occasions d’observer des singes en interaction les uns avec les autres. Ces macaques à queue de cochon m’ont montré un peu plus que ce que j’attendais !

15 Silence, s’il vous plaît

© Mike Lessel / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Lors d’une randonnée, cette crécerelle chassait des libellules et a fait une pause sur une clôture.

14 Comment puis-je voler ?

© Nader Al-Shammari / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

13 Cette fois, je te tiens !

© Olin Rogers / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Un lionceau traque son frère au sommet d’une termitière.

12 Attention aux pingouins sous les véhicules

© Pearl Kasparian / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

11 La distanciation sociale, s’il vous plaît !

© Petr Sochman / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Cette photo de janvier 2020 est le début d’une scène qui a duré environ une minute et dans laquelle chacun des oiseaux a utilisé un pied pour nettoyer le bec de son partenaire. Si la scène était très instructive, cette première photo avec le mâle tenant déjà son pied en l’air demandait simplement à être sortie de son contexte.

10 Je suis le champion

© Ramesh Letchmanan / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Un singe des neiges à moitié submergé se déclare champion en levant les deux mains en l’air comme un véritable vainqueur.

9 Un oiseau moqueur

© Sally Lloyd-Jones / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

J’espérais qu’un martin-pêcheur se poserait sur le panneau “Pas de pêche” mais j’étais aux anges quand il s’est posé pendant plusieurs secondes avec un poisson. Il s’est ensuite envolé avec sa prise. On aurait dit qu’il se moquait de la personne qui avait érigé le panneau !

8 Ne pas déranger

© Sue Hollis / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Nous avons été surpris de voir que les lions de mer pratiquent activement le yoga.

7 L’important c’est de rester jeune dans sa tête

© Thomas Vijayan / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

6 Dans le mille

© Tim Hearn / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Ce petit éléphant de Namibie a été lent à remarquer quand sa mère a commencé à s’éloigner. Lorsqu’il a essayé de se dépêcher et de rattraper son retard, il a trébuché sur ses pattes avant et s’est planté le visage dans la terre. Sa mère a entendu le vacarme et est immédiatement revenue pour l’aider à se relever et le petit a continué son chemin.

5 Cache-cache

© Tim Hearn / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

4 Abracadabra

© Vicki Jauron / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Un pélican semble jeter un sort sur celui qui se trouve devant lui. Peut-être, dans l’espoir de le faire disparaître.

3 On est pas bien là ?

© Wei Ping Peng / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

Un singe profite des eaux chaudes japonnaises.

2 Rien ne vaut l’amitié

© Yarin Klein / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

1 La course des animaux sauvages

© Yevhen Samuchenko / Comedy Wildlife Photo Awards 2020.

On termine ce classement des images les plus désopilantes de la faune de l’année 2020 avec ce groupe de singes originaires d’Inde.

Mes amis et moi avons marché dans le centre de la petite ville de Hampi en Inde. Il y avait un parking à vélos à proximité. Soudain, un troupeau de langurs a sauté sur ces vélos et s’est mis à jouer. Nous avions peur de les effrayer, j’ai commencé à prendre des photos de loin, mais ensuite nous nous sommes approchés d’eux et les langurs ont continué à jouer avec les vélos.

Le concours créé, par Paul Joynson-Hicks et Tom Sullam, tous deux photographes professionnels et défenseurs passionnés de l’environnement est un vibrant plaidoyer pour la conservation de la faune et de la flore sauvages. Cet engagement se traduit par la constitution d’un fond d’images les plus désopilantes les unes que les autres de la faune sauvage.

Cette année encore, les photographes du monde entier ont su capturer le moment décisif et établir un lien profond entre l’homme et l’animal à travers des images très expressives et drôles.

Découvrir les images les plus drôles de 2019 des animaux sauvages.

Cette année, les Comedy Wildlife Photography Awards mettent l’accent sur les bons gestes pour devenir un protecteur de l’environnement un peu plus chaque jour.

FAIRE DES ACHATS LOCAUX ET RESPONSABLES
Avec le récent confinement, nous nous sommes tous habitués à faire les choses un peu différemment, notamment à faire nos courses plus près de chez nous, alors pourquoi ne pas continuer ? Pourquoi ne pas continuer ? Cela contribue de bien des manières à la cause, du soutien aux petites entreprises locales à la réduction de votre empreinte carbone, et c’est bien plus amusant ! Et si vous pouvez éviter d’acheter des produits non recyclables et des plastiques/emballages à usage unique, c’est encore mieux !

POSEZ DES JARDINIÈRES SUR LE REBORD DE VOTRE FENÊTRE
Une des choses les plus faciles à faire… mettre une jardinière sur le rebord de votre fenêtre et faire pousser quelques fleurs pour offrir aux abeilles un espace où butiner. Nous avons tous entendu parler de l’importance des abeilles, et ce petit clin d’œil à leurs besoins quotidiens est déjà un grand pas dans la bonne direction. Imaginez si chaque fenêtre avait un pot de fleurs ! Commençons dès aujourd’hui !

NE VOLEZ SUR DE LONGUES DISTANCES QUE SI C’EST VRAIMENT NÉCESSAIRE
Une autre chose que le confinement nous a appris, c’est à quel point l’internet nous permet de rester en contact les uns avec les autres ! Nous sommes tous des experts de Zoom maintenant ! Adoptons cette nouvelle technologie et ne prenons l’avion que s’il n’y a vraiment pas d’autre moyen.

DEVENIR UN “INFLUENCEUR DU MONDE SAUVAGE”
Il s’agit d’une personne spéciale qui n’est peut-être pas un méga-activiste, mais qui se soucie vraiment, vraiment de l’environnement et qui veut faire quelque chose pour faire avancer les choses dans la bonne direction.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Quitter la version mobile