La ville de Rennes (35) propose du 2 octobre au 4 novembre 2012 une grande exposition en plein air consacrée aux portraits des photographes italiens Albert et Verzone.

Albert et Verzone travaillent en duo depuis 20 ans et déclinent avec passion le portrait. Des plages du sud au nord de l’Europe, à la ville de Moscou dans laquelle ils reviennent tous les 10 ans depuis 1991, ils ont photographié des centaines d’anonymes. Sur plusieurs années, ils ont construit ensemble les deux séries présentées à Rennes: les Seeuropeans et les Moscovites.

Les deux photographes utilisent toujours le même dispositif : un pied, une chambre photographique, et, comme décor, des plages de notre continent ou les murs de la ville de Moscou. Le portrait se fait ici comme on le faisait jadis dans un studio, mais cette fois en plein air et en lumière naturelle. Et à chaque fois, la force d’une forme documentaire pour dire et informer sans être spectaculaire.

Une collecte patiente, précise, soucieuse, le contraire de l’image volée. Sérieux, drôles, boudeurs, rêveurs, extravagants, charmeurs, Albert et Verzone imposent des personnages qui deviennent le reflet de notre société. Les protagonistes posent seuls, en couple, en bande ou en famille. Les photographes autorisent toutes les postures et attitudes, seul le cadre est imposé. Cela donne des images généreuses qui dévoilent la singularité qui sommeille en chacun de nous, laissant la vie s’exprimer sans fard ni faux-semblants. Des estivants des bords de la Baltique et de la Méditerranée aux anonymes de la société moscovite depuis la chute de l’URSS, les approches diffèrent et les individus aussi, mais il se dégage toujours une même humanité.

Albert et Verzone© Albert & Verzone

Alessandro Albert est né à Turin en 1965. Il a commencé la photographie lorsqu’il était enfant, alors qu’il utilisait l’appareil photo de son père. Autodidacte il se spécialise dans la technique du noir et blanc. Il a travaillé comme assistant auprès de photographes d’architecture et de nature-morte.
En 1988, il devient enseignant au Centre d’Arts de Turin. En parallèle, il travaille sur des projets personnels le long des plage de Ligurie destinée aux galeries.
En 1991 il réalise une série de portraits à Moscou avec Paolo Verzone. Ils réaliseront d’autres séries ensemble. En 1992, cette série reçoit le Prix Kodak de la photographie, et sera exposée à Arles lors des Rencontres internationales.

Paolo Verzone, quant à lui, est plutôt inclassable, ce qui lui plaît bien. Venu du monde de la presse, avec laquelle il continue de collaborer, il sait depuis longtemps que les pages imprimées ne sont pas le lieu exclusif qui portera ses visions ou points de vue. Alors, seul ou avec son complice Alessandro Albert, il se lance dans des projets de grande envergure, pour des séries qui interrogent sur le fond le monde actuel. La plus remarquable, déclinée sur des années, est évidemment leur approche, d’Italie en Lituanie, de France en Finlande, de Grèce en Espagne, de la façon dont les baigneurs assument leur image sur le bord de mer. Portraits à la chambre, stricts, inscrits dans une tradition documentaire qui laisse le sourire, voire le rire, s’installer, ils imposent des personnages qui deviennent le reflet, drôle mais pas toujours réjouissant, de notre société. La « société des loisirs” n’est ni en place, ni dénuée de sa propre caricature…

Informations pratiques

Moscou Plages
Albert et Verzone

Du 2 octobre au 4 novembre 2012

Place de l’Hôtel de Ville, quartiers de La Courrouze et de Maurepas
35000 Rennes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom