La photojournaliste Adriane Ohanesian a été désignée par la International Women’s Media Foundation (IWMF) comme la lauréate de la seconde édition du Prix de photojournalisme Anja Niedringhaus.

Ce prix créé en mémoire de la photographe de l’agence AP tué en Afghanistan en avril 2014, récompense chaque année le travail exemplaire des femmes photojournalistes qui surmontent des défis quotidiens pour témoigner en images des problèmes de notre temps.

Financé par la fondation Howard G. Buffett à hauteur d’un million de dollars, le prix est remis à une photojournaliste qui suit les pas d’Anja Niedringhaus.

« Nous sommes fiers de célévrer les lauréates 2016, qui font honneur à leur profession et s’inscrivent dans l’héritage d’Anja » souligne Elisa Lees Muñoz, Directrive d’IWMF et de souligner « Ces femmes remarquables et courageuses révèlent des vérités difficiles à dire à travers le monde et le Prix Niedringhaus met en avant cet engagement. »

Adriane Ohanesian est une photojournaliste indépendante installée à Nairobi au Kenya. Elle a fait des reportages principalement en Afrique depuis 2010 et a documenté la guerre civile au Soudan du Sud, la démarcation de la frontière entre le Soudan et le Sud-Soudan, les combats dans les montagnes du Nuba dans le Kordofan du Sud, et plus récemment le conflit au Darfour. Ses photographies ont été publiées par Al Jazeera, The Wall Street Journal, National Geographic et TIME.

« A la fin de la journée, il n’est plus question de moi mais de la vie des gens que je photographie. Mes photographies documentent ce que je l’ai vu dans des régions isolées du monde. J’espère que les gens que je photographie ont le sentiment que ces photos communiquent leur situation au monde extérieur. Il faut une énorme quantité de confiance
de la part de mes sujets pour admettre que je les représente eux et leur histoire avec précision. » commente Adriane Ohanesian.

Le jury composé de rédacteurs photo des principaux médias tels que The Associated Press, The New York Times et VII photo a désigné Adriane Ohanesian pour ses « images évocatrices et son dévouement à documenter les effets des conflits sur les citoyens dans des régions dangereuses. » Le jury souligne « Son oeil perspicace et compatissant nous offre un aperçu extrêmement personnelle sur des endroits que le monde ne pourrait autrement pas voir. »

Une mention spéciale a été remise à Lynsey Addario et Paula Bronstein. Lynsey Addario a remporté un prix Pulitzer en 2009 pour sa couverture de la crise syrienne. Le jury a également salué le travail de Paula Bronstein sur les réfugiés, les catastrophes naturelles et les manifestations politiques en Thaïlande. Cette dernière a remporté un prix World Press Photo et une nomination au Pulitzer.

Couverture : © Adriane Ohanesian
Abiyé, région située entre le Soudan et le Soudau du Sud – Octobre 2013: Adriane photographie les célébrations du référendum sur le territoire contesté.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Kordofan du Sud, Soudan — 25 avril 2012: Adriane photographie une maison dans les montagnes Nouba après avoir été bombardé.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Kordofan du Sud, Soudan — 24 avril 2012 : Adriane photographie l’intérieur d’une grotte dans les montagnes Nouba où des civils vivent à la recherche d’un abri face aux campagnes de bombardement continu du gouvernement.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Darfour, Soudan — 5 amrs 2015 : Adriane sur un âne qui l’emporte à travers les montagnes Marra contrôlées par les rebelles.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Djebel Marra au Darfour, Soudan – 5 mars 2015 : Adriane photographie l’Armée de libération du Soudan, le groupe rebelle dirigé par Abdul Wahid (SLA-AW).

Adriane OhanesianPortrait d’Adriane Ohanesian
© Adriane Ohanesian

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Obock, Djibouti – 12 janvier 2016 : Une jeune fille éthiopienne se dirige vers une réunion avec d’autres migrants et leurs passeurs dans l’espoir de monter sur l’un des bateaux illégaux qui l’emmenera au Yémen, puis en Arabie Saoudite.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Obock, Djibouti – 12 janvier 2016 : Des migrants éthiopiens qui attendent d’entrer clandestinement par bateau au Yémen et finiront par trouver leur chemin vers l’Arabie Saoudite en quête de travail, vivent sous un arbre en dehors de la ville d’Obock.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Obock, Djibouti – January 13, 2016: A mother who fled the war in Yemen with her three children, comforts her baby who is sick and can not access medicine in the refugee camp.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Mogadiscio, Somalie – 4 mai 2014 : Des hommes soupçonnés d’être des membres du groupe d’assassinat et de sécurité d’al Shabaab, Amniyat, assis dans la rue après avoir été arrêté par Somali National Intelligence au cours d’une opération d’interception.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Munuki, Soudan du Sud – 19 janvier 2014 : Les soldats gouvernementaux du SPLA ont pillé et incendié des maisons de la tribu Nuer, ouvrant la voie à la guerre civile dans le quartier de Juba.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Darfour-Central, Soudan – 27 février 2015 : Adam Abdel, 7 ans, a été gravement brûlé par une bombe larguée le 12 Février 2015 par un avion du gouvernement soudanais qui a atterri à côté de la maison de sa famille à Burgu.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Darfour-Central, Soudan – 4 mars 2015 : Les membres du groupe rebelle , l’Armée de libération du Soudan , dirigée par Abdul Wahid (SLA – AW ) , défendent une montagne des forces gouvernementales soudanaises.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Darfour-Central, Soudan – 2 mars 2015 : Des centaines de femmes et d’enfants qui ont fui les combats ou cherchent un abri contre les bombardements vivent dans une grotte.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Darfour-Central – 2 mars 2015 : Les femmes et les enfants sont assis à l’extérieur d’une grotte où ils ont fui pour échapper à des bombardements par les forces du gouvernement soudanais à l’intérieur du territoire tenu par les rebelles.

Adriane Ohanesian© Adriane Ohanesian
Darfour-Central – 4 mars 2015 : L’Armée de libération du Soudan dirigée par Abdul Wahid (SLA-AW) grimpe en direction des lignes de front dans le dernier territoire tenu par les rebelles.

Depuis 25 ans, la International Women’s Media Foundation (IWMF) est dédié au renforcement du rôle des femmes journalistes dans le monde entier. Son travaik consiste à mettre en avant le courage des femmes journalistes. Grâce à des programmes et des subventions, IWMF participe à la formation de ces femmes journalistes.

Lien : http://www.iwmf.org/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom