Évoquer le Studio Lévin, c’est avant tout dessiner le portrait d’une « photographie à quatre mains », la rencontre du photographe de plateau Sam Lévin et de la photographe portraitiste Lucienne Chevert.

Une association magique qui se traduira par la production de plus de 250 000 prises de vues réalisées pendant presque cinquante ans d’une carrière presque commune.

Cette longevité s’explique par une aptitude au changement et une capacité à embrasser les évolutions d’une société en mutation.

L’aventure débute en 1934

C’est à Paris au domicile de Sam Lévin que l’aventure débute dans le salon du photographe transformé en studio photo. Il est très vite rejoint par Lucienne Chevert.

En 1937, le Studio Lévin investit la rue du Faubourg-Saint-Honoré. Son style est caractérisé par une technique et un jeu d’éclairage sophistiqué issu des plateaux de cinéma.

L’esthétique est en accord avec les films de l’époque : une union subtile d’ombres et de lumière; des visages sublimés par des nuances douces de noir et blanc; des corps modelés à l’aide d’ambiances diffuses, de touches lumineuses, de fonds sombres ou rayonnants.

D’emblée, le studio est le repère des personnages connus ou en passe de le devenir. Dans un premier temps le cinéma et ses stars, acteurs et comédiennes puis plus tard les vedettes de la chanson.

studio LévinDalida, sans date
© Ministère de la Culture – Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / Sam Lévin

studio LévinSam Lévin et l’actrice Gina Lollobrigida, sans date
© Ministère de la Culture – Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / Sam Lévin

Un nouvel essor après la libération

A la libération, le studio connaît un nouvel essor avec l’adjonction d’une photothèque, d’un laboratoire et d’un salon pour accueillir les personnalités. Le Studio Lévin est devenu l’un des plus célèbres studios de la capitale.

En 1967, Sam Lévin inaugure un gigantesque studio à Boulogne-Billancourt, les Studios internationaux de photographies.

Sam Lévin et Lucienne Chevert sont très tôt reconnus pour leur talent, il n’est pour autant pas question de faire de l’art. L’image à produire est au service de la demande et leur savoir-faire s’adapte nécessairement à une commande et à des usages.

Le portrait Lévin

Le Studio Lévin a façonné l’image des personnalités de son époque en imposant l’idée que le portrait ne doit pas être nécessairement intemporel.

L’exposition présentée à la Maison de la Photographie Robert Doisneau vise à faire mieux comprendre la nature véritable d’un métier et d’une pratique en y dévoilant les coulisses à travers des photographies non recadrées.

studio LévinVince Taylor, sans date
© Ministère de la Culture – Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / Sam Lévin

Informations pratiques

Le studio Lévin
Sam Lévin & Lucienne Chevert

Exposition du 17 juin au 25 septembre 2016

Maison de la Photographie Robert Doisneau
1, rue de la Division du Général Leclerc
94250 Gentilly

Accès :
RER B, station Gentilly
Bus n° 57, V5, arrêt Division Leclerc
Tram 3a, arrêt Stade Charléty
Bd Périphérique, sortie Porte de Gentilly

Ouverture :
du mercredi au vendredi : 13h30 – 18h30
samedi et dimanche : 13h30 – 19h
fermée les jours fériés

Entrée libre

Visite commentée :
Dimanche 25 septembre à 15h

Commissaires d’exposition : MICHAËL HOULETTE et MATTHIEU RIVALLIN

Lien : http://www.maisondoisneau.agglo-valdebievre.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom