La Galerie de l’Europe présente du 1er décembre 2011 au 7 janvier 2012 « Eaux Fortes » de Christophe Jacrot. Avec cette nouvelle série, le photographe poursuit l’exploration de son territoire privilégié, celui des grandes villes, mais emprunte aussi pour la première fois des chemins de traverse pour capter l’intensité dramatique de la nature, sous la pluie ou dans les brumes.

Cette série de clichés pris en Inde, au Costa Rica, aux Etats-Unis, en Angleterre et en France, offre une vision kaléidoscopique du monde par gros temps et en souligne les contrastes. Les lumières, les couleurs et les attitudes face aux intempéries changent selon les latitudes, mais partout l’averse sème une mélancolie dont Christophe Jacrot saisit la fragile beauté.

© Christophe Jacrot

« La pluie, la neige, le “ mauvais temps ”, offrent des univers visuels qui généralement nous échappent parce que nous les fuyons
en cherchant à nous mettre à l’abri. J’ai voulu en capter les lumières subtiles, le fort pouvoir évocateur et romanesque, en
adoptant une approche délibérément picturale et émotionnelle. »
Christophe Jacrot

Né en 1960, Christophe Jacrot vit à Paris. Il pratique la photographie depuis l’adolescence, mais c’est d’abord dans le monde du cinéma qu’il se fait connaître. Il signe la réalisation de plusieurs courts métrages, pour la plupart primés, dont Lifting (Prix spécial du jury au Festival d’Avoriaz et Prix de la presse au Festival de Chamrousse en 1989) et Soutien de famille (Grand Prix de la jeunesse au festival de Montecatini en 1994, Grand Prix du Public à Prades en 1996).

En 2000, il réalise un long-métrage, Prison à domicile, qui offre à Elie Kakou son dernier rôle. Les difficultés que Christophe Jacrot
éprouve à monter d’autres projets cinématographiques le ramènent à la photographie, art qu’il peut exercer seul et sans contraintes.

Son travail sur les intempéries a été initié alors qu’il devait faire des images de Paris sous le soleil, pour un guide touristique : « Le temps était désespérément mauvais ! Ça m’a donné envie de prendre le contrepied de l’imagerie traditionnelle de Paris et de capter ces ambiances peu photographiées. J’avais en mémoire le fabuleux portrait de Giacometti sous une pluie battante, pris par Henri Cartier-Bresson, et cette photo d’un homme sautant par-dessus une flaque d’eau devant la Tour Eiffel, faite par Elliott Erwitt. »

© Christophe Jacrot

Sa première exposition, « Paris sous la pluie », au Lucernaire, en octobre 2007, donne d’emblée lieu à la publication d’un livre aux éditions du Chêne. Aujourd’hui exposé à Paris, New York, Boston et Istanbul, Christophe Jacrot est un globe-trotter par gros temps qui traque sur tous les continents la poésie des intempéries.

Informations pratiques
Galerie de l’Europe
55 rue de Seine
75006 Paris
Tél. : 01 43 25 02 93

Horaires d’ouverture : du mardi au samedi de 10h30 à 13h et de 14h à 19h.

Lien : christophejacrot.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom